Accueil

Taiao Yoga ça consiste en quoi ?

Du yoga en cours collectifs ou en séance privée, tous niveaux, dans le but de se reconnecter à l’essentiel, à soi.

Situé aux Côtes d’Arey dans l’Isère, Taiao Yoga vous propose de prendre soin de vous en respectant le corps et les capacités de chacun par le biais de la pratique physique, de la respiration et de la méditation.


Mais que veut dire Taiao ?

Taiao signifie « Nature » en maori. C’est en Nouvelle-Zélande que je découvre le besoin de me reconnecter à notre environnement et de prendre le temps. La nature y est omniprésente et encore préservée, loin du tumulte de nos mégalopoles ; j’ai le sentiment de respirer véritablement pour la première fois. Aujourd’hui, le contact avec la nature m’est devenu indispensable, d’où l’émergence du nom de Taiao Yoga.









Des idées reçues qui nous détournent du chemin du yoga.


1. « Le yoga c’est un truc de nana, ça ressemble à de la gym ! »

Saviez-vous que les plus grands maîtres de yoga sont des hommes et que, pendant des millénaires, les femmes n’avaient même pas le droit de pratiquer ?!

En effet le yoga était surtout pratiqué par des hommes, principalement pour des raisons d’ascétisme et de caste. Il fallait faire partie de la caste des Brahmin (hindouistes), regroupant notamment des prêtres censés être en contact avec Dieu, pour avoir le droit de pratiquer et d’enseigner le yoga.

Au cours du 20ème siècle, alors que le yoga se développait un peu partout dans le monde, en Occident la gymnastique moderne devenait également populaire en axant sa pratique sur la souplesse et la fluidité, des qualités plutôt perçues comme féminines.

Le yoga regroupant de nombreuses postures d’assouplissement, c’est ainsi qu’il fut naturellement assimilé à la gymnastique, et donc à une discipline féminine.

Le yoga ne se destine ni à un genre, ni à un âge, ni à un type de population, mais bien à tout le monde, alors à bas les préjugés ancestraux et contemporains !



2. « Le yoga ce n’est pas pour moi, je suis souple comme un bout de bois ! »

La souplesse est l’un des rudiments de la pratique, ce qui signifie que le yoga vous amènera à développer votre souplesse en rendant les postures accessibles à tous, il existe pour presque tous les asanas des options débutant, intermédiaire et avancé.

Il est également possible d’utiliser des accessoires tels que les briques, les sangles et les couvertures afin de faciliter l’entrée dans la posture. En pratiquant régulièrement, vous gagnerez en souplesse. Voilà donc une bonne raison de s’y mettre, et non l’inverse !


Focus anatomie pour aller plus loin : les étirements représentent une grande partie des postures, nous en utilisons 4 différents en yoga :

  • statique passif : aider d’accessoires afin que le corps ne fournisse aucun effort (très présent en yoga restorative)
  • statique actif : contraction des muscles antagonistes pour entrer dans une posture
  • facilité : aidé d’un accessoire comme une sangle, ou de la main, le muscle se contracte d’environ 30%
  • dynamique : étirements effectués en mouvement, comme l’ensemble de l’enchaînement de la salutation au soleil, par exemple


3. « Le yoga ce n’est pas physique, c’est trop lent et mou pour moi ! »

Il s’agit certainement d’un des plus gros préjugés du yoga, nous avons tous eu à un moment donné cette image de dizaine de personnes assises en tailleur fermant les yeux, et ne faisant rien d’autre !

En Hatha, nous sommes en renforcement musculaire et réalignement alors qu’en Vinyasa nous ajoutons la notion de cardio grâce aux enchaînements plus ou moins rapides et en continu des postures. Pour continuer crescendo, en Ashtanga le rythme est rapide et les cours sont intenses, loin de l’image statique/passive que l’on s’en fait !

En yoga dynamique on travaille le muscle par la force, c’est à dire qu’on utilise uniquement le poids du corps en réalisant des contractions musculaires statiques et en mouvement, dans le but de tonifier et d’allonger les muscles et ainsi :

  • d’améliorer sa posture
  • de prévenir les blessures musculaires et articulaires
  • de renforcer les muscles stabilisateurs

De nos jours, le yoga est de plus en plus plébiscité par les sportifs en complément d’autres activités, souvent d’endurance et/ou d’extérieur, telles que la course à pied, le trail, la randonnée, la natation, l’escalade…. mais pourquoi ?

En travaillant la souplesse, la coordination, l’endurance et l’équilibre, les asanas vont permettre d’améliorer les performances physiques dans la pratique sportive. Les mouvements seront plus précis et plus fluides, le niveau d’énergie décuplé permettra de gagner en vitesse et en puissance.

L’association de la posture qui étire les muscles à la respiration facilite la récupération après l’effort.



4. « C’est « perché » comme discipline, c’est pour les hippies en sarouel qui respirent de l’encens ! »

Oui, peut-être. Mais encore le Yoga est très vaste, chacun est libre de prendre ce qui lui convient, que ce soit les asanas (postures), le pranayama (la respiration), la méditation, les mantras, le travail du corps énergétique par les chakras, les Kriyas (techniques de nettoyage), il n’y a pas de bonne ou moins bonne façon de pratiquer, la progression est assurée!

Ce qui caractérise le yoga c’est la pleine conscience, autrement dit se focaliser sur le moment présent et ses ressentis, du corps, des mouvements et de la respiration. Se concentrer sur sa pratique permet de maîtriser son esprit, de quitter le monde des ruminations et de s’ancrer dans l’instant.






Abonnez-vous pour recevoir directement les nouveautés, les évènements, les ateliers ou toutes autres informations relatives au yoga et à Taiao Yoga !